De belles initiatives lors de la Journée du développement durable à Doudeville

By
In Presse
PARIS.NORMANDIE.FR – Publié le 01/03/2016 á 21H44
Doudeville. Beaucoup d’intérêt pour les initiatives et un beau succès pour le marché à thème lors de la Journée du développement durable.

Samedi dernier, l’Association pour le développement durable de Doudeville et ses environs (A3DE) organisait la quatrième édition de la Journée du développement durable à Doudeville, en partenariat avec les associations Monnaie Locale et Citoyenne du Grand Rouen (MLC-GR) et Nos Paysans Normands, le projet d’espace co-working yvetotais « comework » et la commune de Doudeville, sur la thématique « Vive l’économie de proximité ! ».

Pour illustrer la thématique, un marché à thème de produits locaux et artisanaux a été organisé le matin. Par ailleurs, A3DE et la commune de Doudeville ont organisé l’expérimentation d’une monnaie locale complémentaire bien de chez nous, la Fleur de lin. Outre la demi-douzaine d’exposants du marché à thème, quatre commerçants du marché hebdomadaire et six commerces fixes du bourg se sont prêtés au jeu en acceptant les Fleurs de lin pour la journée.

Les stands du matin ont eu beaucoup de succès. Les chiffres définitifs ne sont pas encore disponibles car quelques commerçants ne se sont pas encore fait rembourser en euros, mais plus de 700 fleurs de lin ont été utilisées pour des achats. Cette expérimentation a eu le mérite de faire découvrir le concept des monnaies locales complémentaires. Ce sujet a d’ailleurs attiré une trentaine de personnes pour écouter les conférences de l’après-midi. Après un exposé théorique sur cet outil au service de l’économie réelle et locale, Mathieu Perru et Guillaume Pelotin, les deux co-représentants légaux du MLC-GR, ont raconté la mise en place de l’Agnel, la monnaie rouennaise qui circule depuis quatre mois et fédère 70 entreprises. Ensuite, c’était au tour de Hubert Pesquet, enfant du pays puisqu’il aidait sa grand-mère à vendre des œufs sur la place de Doudeville il y a 55 ans, de présenter la démarche de Nos Paysans Normands, agriculteurs aux pratiques durables qui se sont regroupés pour livrer la restauration collective.

Les discussions autour du pot de l’amitié ont permis de confirmer l’intérêt pour réfléchir à la mise en place d’une monnaie cauchoise afin de faire en sorte que la richesse créée localement continue à circuler dans l’économie locale.

Recent Posts