Bernard Lietaer -Economiste

By
In Presse

Bernard Lietaer est au centre de toutes les questions économiques depuis plus de 40 ans par le biais de ses fonctions successives. En 1971, alors que Bernard Lietaer, fraîchement diplômé du MIT commence sa carrière dans le management, la publication de sa thèse de fin d’études le propulse sur le devant de la scène économique. Une banque américaine acquiert l’exclusivité sur les méthodes employées dans sa thèse, ce qui l’amènera à former une partie du personnel de cette même banque puis à embrasser une autre carrière, contraint par une clause de non-concurrence. Après avoir travaillé pour une compagnie minière au Pérou, puis pour le gouvernement péruvien après la nationalisation de la compagnie minière, il décide de retrouver sa Belgique natale, et prend le poste de Professeur d’Economie Internationale à l’Université de Louvain. Il publie durant son professorat plusieurs ouvrages, dont le premier en 1979 qui annonce la crise de la dette d’Amérique Latine qui aura lieu au début des années 80.

Capture

Il devient rapidement le spécialiste des questions monétaires internationales, tant et si bien que la Banque Nationale de Belgique (B.N.B.) lui propose un poste de haute fonction. Pendant sa carrière à la BNB, il participera à la création de l’Euro et occupera également la position de Président du Système de Paiement Électronique de Belgique. Après 5 ans en poste, Bernard Lietaer ayant acquis la conviction qu’une Banque Centrale n’existe que pour perpétuer un système en place et non pour l’améliorer, il décide de quitter ses fonctions. Il a par la suite co-fondé GaiaCorp et dirigé des fonds de monnaies, dont l’un d’eux, Gaia Hedge II sera reconnu comme le plus performant du monde sous sa direction de 1987 à 1991.

En 1992, Bernard Lietaer est élu « meilleur trader de monnaies du monde » par le magazine Business Week.

En 2012, il était l’auteur principal d’une publication du Club de Rome, « Monnaie et stabilité  : le lien manquant  », qui annonçait que les années 2007 à 2020 seraient une grande période d’agitation financière et d’écroulement monétaire graduel.

Bernard Lietaer est l’un des plus grands défenseurs des monnaies complémentaires, et en particulier des monnaies régionales. Il est également convaincu de la corrélation entre la monnaie que nous utilisons et le paysage communautaire et écologique dont nous faisons partie.

Demain_dossier_de_presse

Recent Posts